août 4, 2020
Breaking News

DIY : Se reposer sur un canapé unique

Le DIY (Do It Yourself) n’a jamais été aussi populaire et si au départ il concernait surtout la fabrication de produits cosmétiques et la customisation des petits meubles, de plus en plus de particuliers s’attaquent désormais à la confection de mobiliers plus complexes comme par exemple les canapés. Des plus compliqués aux plus simples, il existe aujourd’hui de nombreux tutos réalisables même pour les bricoleurs débutants. Alors, si vous souhaitez vous lancer, n’hésitez plus, vous trouverez ci-dessous les différentes étapes qui vous permettront d’obtenir le meuble dont vous rêvez.

Comment fabriquer un canapé ?

Au regard de l’offre aujourd’hui disponible en matière de mobiliers d’intérieur, fabriquer soi-même son canapé peut sembler un peu farfelu. Il arrive parfois que la configuration de votre logement rende particulièrement difficile le choix du mobilier. Dans ce cas, la personnalisation de vos meubles vous garantit un espace optimisé et confortable. Au-delà de son aspect fonctionnel, le canapé est devenu au fil du temps un véritable objet déco, élément essentiel de nos salles de séjour. Sa fabrication requiert non seulement de la méthode, mais aussi un certain savoir-faire. À ce titre, la conception sur le papier de votre meuble est une étape qui ne saurait être négligée.  Il est impératif de délimiter de façon précise la place que vous souhaitez lui accorder. Vous le souhaitez imposant ou vous préférez qu’il se fonde quasi invisible dans le décor ? Ce sont les questions essentielles à vous poser avant d’entamer les travaux. Pour minimiser les risques de vous planter sur les dimensions, prenez les mesures de votre pièce et élaborez la structure de votre assise sur cette base. L’étape suivante est celle du choix des matériaux.

Choisir ses matériaux de fabrication

Il s’agit d’une phase importante de vos travaux de bricolage. Le choix du modèle vous permettra de déterminer avec précision ce dont vous aurez besoin pour la réalisation. Bois, cuivre, fer forgé, cartons et objets de récupération, les possibilités sont multiples pour ce qui concerne la structure de votre meuble. Il faut toutefois garder à l’esprit qu’ils sont loin de tout se valoir et certains nécessitent plus de dextérité et de travail que d’autres. Faire attention à la densité de la mousse vous garantit non seulement un certain confort sur la durée, mais aussi de la résistance. Il ne vous reste plus qu’à choisir aussi en fonction de vos capacités en tant que bricoleur, le bois étant la matière qui présente le moins de difficultés pour un résultat optimal.

Déterminer les étapes de fabrication

Vous l’avez compris, sans être particulièrement technique, du moins pour certains modèles, l’agencement de votre canapé comporte différentes phases dont nous verrons ici quelques détails. La première est la fabrication de la structure, le dossier et l’assise et éventuellement les manchettes. C’est la phase la plus délicate dans la mesure où la structure est l’élément de votre meuble qui vient soutenir le poids de la personne qui s’y installe. Vous devez ainsi veiller à ce qu’elle soit aussi solide que souple, afin que votre fauteuil reste confortable. Vous pouvez ensuite procéder aux différentes découpes, d’abord celle de la housse, puis celle de la mousse. Il faut noter que ces étapes ne sont pas systématiques et varient en fonction du modèle choisi. Dans le cas d’une banquette qui repose sur des palettes par exemple, en dehors du travail, souvent minime du bois, vous pouvez tout à fait vous procurer les housses des assises et des coussins en tissus disponibles dans les commerces.

Assembler les différents éléments de votre canapé

Ça y est ! Après moult hésitations, quelques coupures, de nombreuses approximations, vous avez tenu bon. Vous voilà au bout de votre labeur, prêt à en savourer les fruits. Votre détermination a payé et vous regardez avec une fierté tout à fait légitime le résultat presque obtenu. Car il vous reste encore du travail. Après avoir découpé, scié, poncé et cloué certains éléments, il ne vous reste plus qu’à monter votre siège, une pièce après l’autre. Vous vous rapprochez ainsi du moment tant attendu, celui qui vous verra poser votre auguste fessier sur votre si beau siège. Pour ce faire, après avoir assemblé les pièces qui constituent la structure, vous pouvez si vous le voulez recouvrir cette ossature d’une housse, ce qui va certainement conférer un certain cachet à votre meuble. Toutefois, ne vous y trompez pas. Housser votre siège est loin d’être un passage obligé. Il existe de beaux meubles qui n’en sont pas recouverts. Alors, si ce n’est pas votre dada, oubliez les housses et passez à la suite, qui est l’installation des assises et coussins décoratifs en tissu. Les plus téméraires peuvent aussi les faire eux-mêmes, mais si vous ne faites pas partie de cette catégorie, ceux du commerce sauront parfaitement répondre à vos besoins.

D’autres conseils

Comment avoir un canapé bien propre